+1 (514) 657-8007
contact@talentech.ca

La retraite au Canada pour les expatriés

Retraités découvrent le Québec

La retraite au Canada pour les expatriés

Après avoir travaillé au Canada, touche-t-on la retraite ?

En songeant travailler au Canada ou après y avoir travaillé plusieurs années, il est normal que vous vous questionniez quant à la validité de cette période de travail pour votre retraite.

Afin de bénéficier d’une retraite sereine, il est nécessaire de s’assurer de profiter du maximum de programmes mis à votre disposition.

Vous êtes un Français ayant travaillé en France et au Canada? Vous pourriez être admissible à une pension et des prestations dans l’un de ces pays, ou même dans les deux dans certains cas.


Comment fonctionne la retraite canadienne pour un Français?

Avant toute chose, il faut savoir est que le calcul de la retraite pour un Français tient compte de toutes ses années travaillées dans un pays de l’Union européenne, de l’Espace économique européen OU en Suisse, ainsi que dans un pays ayant un accord de sécurité sociale avec la France.

Dans le cas de la France et du Canada, il y a bel et bien un accord qui permet de cumuler les pensions de retraite dans ces deux pays.

Grâce à l’Accord de sécurité sociale conclu entre le Canada et la France, une personne ayant travaillé dans ces deux pays pourrait être admissible à une pension et à des prestations en France ou au Canada, ou même dans les deux pays. Étudiez divers cas développés sur le site du Gouvernement du Canada.

En d’autres mots, vos années passées à travailler au Canada seront comptabilisées et totalisées avec les autres périodes travaillées en France pour le calcul de votre retraite. Éventuellement, chaque pays pourra ainsi vous remettre votre pension au fonction du temps travaillé sur leur territoire respectif.

La retraite lorsque l'on est expatrié est une question qu'il faut traiter avec attention.
La retraite lorsque l’on est expatrié est une question qu’il faut traiter avec attention.

Les pensions et prestations canadiennes

Au Canada, quelques programmes existent pour vous assurer une santé financière après avoir pris votre retraite. Vous entendrez entre autres parler des programmes suivants.

La pension de Sécurité vieillesse (PSV)

Accessible à partir de l’âge de 65 ans, la pension de Sécurité vieillesse vous offre la possibilité de recevoir jusqu’à environ 627$ par mois. Pour connaître le montant exact que vous recevrez, il vous suffit d’évaluer le nombres d’années pendant lesquelles vous avez résidé au Canada.

Pour une pleine pension, vous devez y avoir vécu pendant au moins 40 ans, après l’âge de 18 ans. Pour une pension partielle, il vous faut y avoir vécu pendant au moins 10 ans, toujours après l’âge de 18 ans.

Généralement, les Canadiens sont automatiquement inscrits à la pension de la Sécurité vieillesse, mais vous pouvez également présenter une demande si le gouvernement ne vous a pas contacté.

Le supplément de revenu garanti (SRG)

Complémentaire à la PSV, le supplément de revenu garanti est un revenu additionnel pour les personnes âgées ayant de faibles revenus. Si un Canadien célibataire, veuf ou divorcé déclare moins de 18 984$ annuellement, il pourra se prévaloir d’un montant supplémentaire d’environ 919$ pour combler ses besoins.

Le Régime des rentes du Québec (RRQ)

Propre au Québec comme son nom l’indique, le Régime des rentes du Québec est régime d’assurance public généralement obligatoire. Il est financé par les cotisations qui seront prélevées sur chacune de vos paies canadiennes et celles remises par votre employeur.

La RRQ comprend un régime de base et un régime supplémentaire, qui offrent ensemble un taux de remplacement du revenu de 33 % depuis 2019.

Pour en bénéficier, il est nécessaire d’en faire la demande sur le site du Gouvernement du Québec. Il vous faudra avoir l’âge minimal de 65 ans et avoir travaillé au Canada pendant au moins 40 ans. Dans les autres provinces du Canada, le programme équivalent est nommé le Régime de Pension du Canada.

Le Régime Enregistré d’Épargne-Retraite (REER) et le Compte d’Épargne Libre d’Impôts (CELI)

En plus des programmes cités, les Canadiens complètent généralement la planification de leur retraite avec des régimes d’épargne nommés REER et CELI. Brièvement, le REER permet de placer une partie de ses revenus à l’abri de l’impôt jusqu’à l’âge de 71 ans et le CELI permet de ne pas payer d’impôt sur les montants déposés.

Informez-vous chez votre institution financière pour en savoir davantage.

Différents systèmes de pension existent au Canada.
Différents systèmes de pension existent au Québec.

Les pensions et prestations françaises

En France, l’âge légal de la retraite est de 62 ans. Pour pouvoir bénéficier pleinement de la retraite nationale, vous devez y avoir cotisé l’équivalent de 160 trimestres.

Ainsi, pour calculer le montant de la retraite nationale, on  prendra ainsi en compte de :

  • Votre revenu annuel moyen sur vos 25 meilleures années
  • Un taux de liquidation (50 % pour un taux plein)
  • Le nombre de trimestres travaillés valides  

La Caisse des français à l’étranger (CFE)

Afin d’augmenter votre couverture financière lors de votre retraite, les Français habitant à l’étranger peuvent également adhérer à la Caisse des Français de l’Étranger, qui offre des prestations complémentaires au niveau de la santé, des accidents au travail et de la retraite.

Pour un exemple de calcul de retraite entre le Canada et la France, consultez le portail d’Info-Retraite.

À partir de quand s’occuper de sa retraite ?

Pour mettre en place les différentes démarches, il est nécessaire d’attendre l’âge requis de la retraite pour faire valoir ses droits. 

Cependant, plus on se renseigne tôt sur les démarches à effectuer, moins on a de chance d’avoir de déconvenues une fois arrivé à l’âge requis.

En outre, tout comme en France, nous recommandons vivement de garder précieusement vos différents bulletins de salaire et documents prouvant vos trimestres travaillés à l’étranger. 

Quelques conseils

  • Conservez tous vos documents officiels issus de tous les pays dans lesquels vous travaillerez pour vous éviter bien des ennuis le jour de votre retraite
  • Retenez que les trimestres (ou années) travaillées dans l’un des territoires conventionnés avec la France sont pris en compte dans le calcul de votre retraite
  • Vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) pour augmenter le montant obtenu à votre retraite nationale française
  • Avant votre départ dans un pays étranger, pensez à contacter les entités responsables des retraites pour spécifier votre situation

En espérant que cet article vous ait permis d’avoir les clefs pour comprendre le système de pension et mener sereinement vos démarches !

Vous cherchez plus d’informations concernant les démarches à effectuer pour votre expatriation au Canada ?
Regardez nos autres articles !

No Comments

Add your comment