+1 (514) 657-8007
contact@talentech.ca

Un diplôme d’ingénieur français est-il valable au Québec?

ingénieurs français au Canada

Un diplôme d’ingénieur français est-il valable au Québec?

Vous vous posez des questions sur le statut d’ingénieur au Canada ? Avec quel diplôme français peut-on être considéré comme ingénieur au Québec ? 

Cet article devrait apporter des éléments de réponse afin de mieux comprendre les différents enjeux d’équivalence de diplômes entre la France et le Québec!


Qu’est-ce qu’un ingénieur en France?

Le système universitaire canadien est différent du système français, notamment au niveau des diplômes et des qualifications pour être reconnu comme ingénieur

Aussi, pour une meilleure compréhension de cet article et des différences entre le système éducatif français et québécois, vous pouvez lire notre article à ce sujet : Comment fonctionne le système scolaire québécois.

Des études différentes au Québec

Alors qu’au Canada, le titre d’ingénieur.e s’obtient au terme des trois années de baccalauréat ; en France, un ingénieur est reconnu comme tel après 5 années d’études suite au lycée. En effet, le titre d’ingénieur français est obtenu à la fin d’un master/maîtrise effectuée dans une école d’ingénieurs. En outre, suite à un master/maîtrise à l’université, les entreprises reconnaissent les étudiants et étudiantes ayant un diplôme d’ingénierie comme des ingénieurs.  

Intégrer une école d’ingénieurs en France

Afin d’intégrer une école d’ingénieurs, différentes voies sont possibles :

  1. Suite à l’obtention du diplôme du baccalauréat – soit en passant directement par un concours en dernière année de lycée. 
  1. Après deux années d’études en Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) – cela permet de se préparer aux concours des écoles d’ingénieurs. 
  1. Suite à un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) ou un Diplôme Universitaire Technologique (DUT) – formations accessibles suite à l’obtention du diplôme du baccalauréat, à la fin du lycée. Ce sont des formations techniques, à vocation professionnelle en deux ans.  
Devenir ingénieur au Québec vs en France
Plusieurs voies permettent de devenir ingénieur.e en France !

Autres formations possibles pour être un professionnel en génie en France

Suite à ces formations, une troisième année d’étude en licence générale ou professionnelle peut permettre à l’étudiant qui le souhaite d’atteindre le diplôme national de licence. Les deux formations permettent d’effectuer des stages en entreprises. Suite à ces diplômes, les étudiants et étudiantes sont considéré.e.s comme technicien.ne.s en ingénierie. 

En outre, il est possible d’effectuer un an de classe préparatoire aux écoles d’ingénieurs. Nommée prépas ATS (Années préparatoires spéciales pour Technicien Supérieur), ces formations servent à préparer les titulaires de BTS et DUT du secteur du génie industriel (mécanique, électronique, chimie, etc.) au concours national d’entrée pour 44 écoles d’ingénieur

Enfin, les candidats et candidates peuvent opter pour une formation à l’université, en suivant un cursus master en ingénierie en 5 années d’études. Ce cursus permet d’obtenir un diplôme de master en ingénierie. 

Détenir le titre d’ingénieur en France est-il obligatoire?

En France, ne pas avoir le titre d’ingénieur n’est pas un frein. Après des études plus courtes qu’une maîtrise/un master, il est tout de même possible de travailler dans l’ingénierie.

Cependant, les professionnels de l’ingénierie oeuvreront à titre de techniciens.

Une offre de formations françaises vaste et détaillée

Que ce soit en école ou à l’université, les formations peuvent être très spécifiques, notamment si on les compare aux formations québécoises qui sont relativement plus généralistes. En France, il est possible d’étudier dans plus de 150 formations parmi lesquelles l’électrotechnique, la conception de systèmes automatiques ou encore le contrôle industriel.  

Voici un peu d’informations complémentaires sur les Brevets de Technicien Supérieur (BTS) et le Diplôme Universitaire Technologique (DUT), qui sont généralement bien populaires :

  • En BTS, 119 formations sont disponibles dans des domaines très variés : chimie, informatique, etc.
  • En DUT, le secteur industriel regroupe 16 formations allant du génie civil au génie mécanique, en passant par le génie électrique.  

    Pour plus d’informations, le site des IUT et pour le BTS, le site du Ministère de l’Enseignement supérieur français sont de bonnes sources d’informations.

De même, les écoles d’ingénieurs proposent des formations tantôt généralistes, tantôt spécialisées avec la possibilité d’effectuer des stages et du travail en alternance (alterner session d’études à l’école et de travail en entreprise).  

Des ingénieurs au québec
Au Québec, il existe une forte demande d’ingénieurs.

Comment devenir ingénieur.e au Québec?

Au Québec, la formation permettant de devenir ingénieur.e est universitaire. Elle consiste en trois années d’études suite à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC), c’est-à-dire, à un baccalauréat (l’équivalent d’une licence en France). De plus, il est possible de poursuivre sa formation jusqu’en maîtrise.

Afin d’être reconnu comme ingénieur au Québec et pouvoir exercer avec le titre, il est nécessaire d’être reconnu par l’Ordre des ingénieurs du Québec. Pour ce faire, il est possible d’être diplômé d’un baccalauréat ou d’une maîtrise. Le bénéfice d’avoir poursuivi les études jusqu’en maîtrise est au niveau salarial. En effet, des ingénieurs ayant atteint la maîtrise ont généralement une rémunération plus importante que les ingénieurs ayant un diplôme de baccalauréat.


Détenir un diplôme en génie fait-il de nous un ingénieur titulaire au Canada?

Comme mentionné plus tôt, au Québec, un ingénieur est reconnu comme tel lorsqu’il ou elle rentre dans l’Ordre des ingénieurs du Québec (l’OIQ), l’institution chargée d’encadrer la pratique des ingénieurs.

C’est la raison pour laquelle dans certains domaines d’ingénierie, il est nécessaire d’effectuer une équivalence de diplôme entre la France et le Québec pour être reconnu comme ingénieur. En d’autres termes, un ingénieur français n’a pas son diplôme d’ingénieur directement reconnu comme tel au Canada. Afin d’obtenir l’équivalence de permis d’ingénieurs, il faut effectuer des démarches auprès de l’OIQ.

Pour plus de renseignements sur la reconnaissance de diplôme et les documents à fournir, veuillez consulter la page de l’arrangement France-Québec du site web de l’OIQ.

Une ingénieure au travail
Pour être reconnu ingénieur au Québec, un accord d’équivalence entre la France et le québec existe.

Comment un ingénieur français.e peut-il valoriser son titre d’ingénieur pour exercer au Canada?

L’ARM

Il est possible de bénéficier de l’Arrangement sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles (ARM) existant entre l’OIQ et la CTI (Commission des titres d’ingénieur) en France. Cet arrangement est une reconnaissance de compétences et permet d’accélérer l’obtention d’une aptitude à exercer sa profession au Québec. 

Pour faire valoir vos compétences au Québec, vous pouvez consultez le portail de Qualifications Québec.

Changement de province au Canada ? Le transfert de permis

Le permis étant provincial, si vous désirez travailler en tant qu’ingénieur dans une autre province que le Québec, il sera nécessaire d’effectuer un transfert de permis avec la province dans laquelle vous vous trouvez.  


🎯 Être un ingénieur français au Canada : en résumé

Pour un récapitulatif des démarches pour être reconnu comme ingénieur au Québec, vous pouvez consulter le cheminement explicatif sur le site de l’Ordre


Voilà qui conclut notre article sur la reconnaissance d’un ingénieur français au Québec. Nous espérons vous en avoir appris davantage!